Strict Standards: Declaration of SkinMistyLook::initPage() should be compatible with SkinTemplate::initPage(OutputPage $out) in /home/eredan/wiki/skins/MistyLook.php on line 39
FR:ITCG:FanFiction:2012:Acte Héroïque - Eredan

De Eredan.

Acte héroïque

C’est un matin calme et ensoleillé, les oiseaux chantent et en passant par les forêts Avaloniennes, Johan rentre au château. Il passe devant un petit ruisseau où il s’agenouille, mets son épée et son bouclier de côté et s’asperge le visage avec l’eau claire et fraiche.

Dans les broussailles non loin de ce ruisseau, des bandits guettent une proie facile. Ils la trouvent dans une mère et son enfant. Ils sortent brusquement d'un buisson et crient "Donne-nous tout ton argent ou nous prenons ton enfant!".

Chaviré de peur, la femme crie au secours. Johan, buvant l’eau de source, entend le cri et court sans prendre ni son épée ni son bouclier à la source du cri. A toute vitesse, il atteint la femme, agenouillée par terre et serrant son enfant contre elle. Deux hommes bourrus se penchent sur elle en ricanant. Tous deux ont dégainé leur dague quand Johan entre dans la scène et s’exclame 'halte'.

Interloqué, les deux bandits regardent autour d’eux et trouvent bientôt le chevalier inerte dans son armure, ses chaussures pleines de boue et la fourrure blanche sur ses épaules. "Johan protecteur d'Avalonie" dit l’un des bandits avec une voix ironique "mais où as-tu laissé ton épée ? Sans armes, tu veux nous empêcher de dépouiller cette femme ?" Les bandits se mettent à rire du chevalier.

Celui-ci remarquant seulement maintenant que le bandit avait raison, son équipement se trouvait encore près du ruisseau. Mais imbu de sa force et rempli de courage, il se met devant la femme et déploie ses bras en disant “Vous voulez la dépouiller, et bien venez. Si vous arrivez à me battre, vous pouvez prendre mon argent et puis mon armure. Même Xin serait jaloux d’une armure pareille" avec un regard sérieux, il fixe les bandits qui s’approchent de lui en ricanant. "Mhm c’est en effet une belle armure, ce serait un plaisir de la revendre" dit le premier bandit tandis que l’autre lâche un grognement affirmatif. Un petit mouvement et une dague fonce dans la direction de Johan.

Sachant que la dague ne parviendrait jamais à percer son armure, il reste immobile et dit avec une voix menaçante "Vous avez fait une erreur, vous deux". La dague rebondit de la cuirasse et s’abat tordue sur le sol. Avec un hurlement furieux, le second bandit se jette sur Johan, qui lui, esquive et lui donne un coup brutal sur le dos, le laissant ainsi sur le carreau. "La force n’est rien sans l’expérience" dit Johan "Heureusement que je suis un guerrier plus expérimenté que mon ami lourdaud" répond l’autre bandit.

Sur ce suit un duel de plein-pied entre les deux adversaires. Les attaques rapides se suivent, un coup suit le prochain. Après un certain temps, Johan parvient à lui mettre une bonne droite. Le bandit chancelle mais arrive a se rattraper et lui inflige une estafilade au bras gauche exposé. Noyé de sang, ils continuent leur combat jusqu’à ce que soudainement, le bandit aille au tapis. De son dos sort la poignée de la dague tordue.

La mère se tient derrière le bandit, terrifiée de sa propre action. Johan retire la dague du dos du bandit, s’agenouille a ses cotés et dit doucement "Un bon combat avec un début et une fin toute aussi déshonorante, mais que les esprits des ancêtres t’accompagnent sur ton chemin et soulagent ta douleur. Que tu reposes en paix." Johan se leva, déchira sa chemise et banda sa plaie au bras et sans adresser un autre mot à la mère, partit dans la forêt pour récupérer son épée et son bouclier. La mère consola son enfant pleurant et murmura "Mon héros"


Liens internes